J'en ai rêvé, le petit suisse l'a fait

Publié le par Léonie Canot

Militante écolo, moi ? Nenni ma soeur... Pourtant, depuis quelques temps, je traquais la présence d'huile de palme dans les pâtes (brisées, feuillettées) prêtes à étaler. Pour m'apercevoir rapidement que, à part dans la pâte surgelée Picard ou dans les pâtes Pur Beurre de Carrefour, toutes les autres contenaient de l'huile de palme. Et puis ça m'a gonflé de m'entendre dire : "tu ne fais pas tes pâtes toi-même ? Mais c'est teeeeeeeeeeeeellement fastoche !". Du coup, quand mon amie Dreuf m'a conseillé un numéro spécial de ELLE à Table consacré aux quiches et autres tartes, j'ai religieusement découpé les recettes de pâte brisée. Mon 1er essai ne fut pas le bon : trop de beurre, trop de beurre, trop de farine et trop de beurre, et au final, trop de pâte qui dégueulait autour de mon moule à tarte. Et trop le goût du beurre. La technique de préparation me convenait (= tout coller dans le robot), mais le résultat, bof, bof. Alors j'ai décidé de tenter la version "aux petits suisses", tout en étant persuadée qu'avec cette pâte un peu "régime", j'allais avoir une pâte cartonnée au goût de papier mâché. Mais qui ne tente rien n'a rien. Dans mon robot, j'ai donc mis :

- 120g de farine

- 60g de beurre froid découpé en petits morceaux

- 2 pincées de sel

J'ai mixé pleine bourre jusqu'à obtenir une pâte granuleuse. Et puis j'ai rajouté :

- 2 petits-suisses (sur les miens, il y avait marqué "au lait demi-écrémé", franchement je ne sais pas si ça a une importance quelconque)

Et j'ai misé par à-coups, jusqu'à ce que ma pâte forme une boule. Ma bouboule, je l'ai mise dans un film transparent, puis au frigo. Deux heures. Mais ça peut être 30 minutes. Ou trois heures (ou peut-être plus, mais là ça dépasse mon seuil de compétence). Quand l'heure de faire ma quiche fut venue, j'ai posé ma boulette sur un plan fariné et je l'ai étalée au rouleau jusqu'à former un rond parfait (non, j'déconne, c'était du n'importe quoi sur les bords, j'ai dû rafistoler les trous une fois la pâte déposée dans mon moule).

Alors, non, je n'ai PAS beurré/fariné mon moule, je n'ai PAS mis une feuille de papier sulfurisé, je n'ai PAS précuit ma pâte en disposant dessus des osselets vietnamiens, je me suis contentée de la poser telle quelle et de la piquer avec une fourchette. Puis j'ai collé dessus tous les ingrédients nécessaire à la confection de ma quiche (feta, épinards, oignons, tomates). Après 30 minutes dans un four à 180°C, on a pu passer à table et c'était SUPER BON. Une pâte SUPER BONNE qui ne sent pas trop le beurre et qui ne fait pas "pâte en carton à 2 calories". Elle est donc définitivement adoptée. La prochaine fois, je la tente pour une tarte sucrée, je suis certaine que ça le fera.

 

photo1.JPG

(pourquoi cette photo n'est-elle pas dans le bon sens ? Je n'en ai absolument aucune idée...)

Publié dans En faire tout un plat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mary 18/09/2012 10:23


ah oui tiens je n'aurai pas pensé à des petits suisses. Je vais en mettre sur la liste de courses parce qu'ici ils ne sont qu'aux fruits. On va voir mon homme trouve celle que je fais à la main
trop seche (ouaip vu la tonne de beurre ça fait mal) du coup ici c'est que du tout prêt.

Béatrice 17/09/2012 17:35


Je note et j'essaye !!

TheNewMe 17/09/2012 15:29


Je vais essayer au robot du coup parce que d'habitude c'est à la main que je la fais (enfin les 2 fois par an où je fais une pâte). Celle de la semaine dernière à l'huile d'olive était décevante.

Léonie Canot 17/09/2012 15:50



Sans robot, point de salut.